Depuis plusieurs années, la difficulté à assumer toutes les tâches inhérentes à la gestion d’un club, d’une association ou d’une manifestation est régulièrement abordée. En effet, les contraintes administratives, comptables, organisationnelles et sécuritaires sont devenues de plus en plus lourdes pour les membres des comités, qui sont majoritairement des bénévoles. «Une solution devait être trouvée afin de ne pas mettre en péril ce milieu dynamique qu’était le monde sportif. C’est ainsi qu’est née l’idée d’une Maison du Sport. Celle-ci offrira non seulement un lieu d’échange et de partage, mais également un espace de formation et de conseil interdisciplinaire», explique le conseiller administratif Sami Kanaan, à l’initiative du projet. De plus, un guichet d’accueil informera la population sur les différentes offres en matière de sport et d’infrastructures en Ville de Genève.
Ce programme s’inscrit dans un futur quartier, dont les grandes lignes ont été dessinées en 2015 lors d’un concours d’architecture; le lauréat est le bureau genevois DLP architectes associés, Eric Dunant et Lopes & Périnet-Marquet. Approuvé par le Conseil administratif de la Ville de Genève, le projet comprend un total de cinq immeubles destinés à des logements à caractère social, des bureaux, des équipements pour la jeunesse et le sport, ainsi qu’un lieu d’hébergement. Le secteur – aux fortes contraintes – est délimité par la route de Vernier, les citernes d’hydrocarbures et le centre sportif du Bois-des-Frères. «Nous faisons le pari que ces futures constructions constitueront l’origine d’une mutation vers une nouvelle urbanité qui, à terme, reliera la Ville de Vernier au centre de l’agglomération», indique le rapport du concours.

Renforcer les collaborations

La Maison du Sport s’installera dans les deux niveaux inférieurs du bâtiment B, construit par la Fondation Ville de Genève pour le Logement Social (FVGLS). Les autres étages seront dédiés au logement. Plus de vingt associations – dont sept sont aujourd’hui logées à la Villa Plonjon – ont déjà manifesté leur intérêt pour occuper les locaux, de façon permanente ou à temps partiel. Les sportifs bénéficieront notamment de bureaux, d’espaces de coworking, de salles de conférence et de locaux techniques (photocopieuse, etc.). En sous-sol des espaces de rangement et des dépôts seront créés, réservés aux véhicules d’entretien des installations sportives du Bois-des-Frères.
La gestion du soutien aux associations sportives sera déléguée par le Service des sports à une structure sans but lucratif. Cette dernière se chargera d’aider les comités sportifs en leur fournissant conseils, support administratif et expertise. Elle devra également dispenser des cours dans divers domaines (santé, nutrition, gestion des conflits, etc.). Enfin, sera fourni un accompagnement aux sportifs dans leur carrière ou une aide ponctuelle à mettre sur pied un événement local. 
A proximité de cette Maison du Sport sera construit un hébergement (bâtiment A) – de type auberge de jeunesse – destiné aux sportifs et artistes en visite à Genève, pour des stages, la formation ou la compétition. Ils y trouveront un logement temporaire à des conditions acceptables, situé entre l’aéroport et le centre-ville et connecté au réseau de transports publics. Enfin, un centre régional de tennis de table, ainsi que des terrains de squash, seront réalisés par la Ville de Genève (bâtiment E). Cela permettra de compléter l’offre (tennis, badminton) présente dans le centre sportif du Bois-Des-Frères, créant ainsi un pôle «Sports de raquettes». Les installations sont conçues de manière à pouvoir répondre aux normes exigeantes de la Fédération Internationale de tennis de table (ITTF).
Sans aucun doute, la Maison du Sport sera un terreau fertile pour les quelque 800 clubs, 75 associations cantonales et 115 000 sportives et sportifs (membres de clubs) que compte notre canton. Elle devrait ouvrir en 2023.

Véronique Stein

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!