Au fil des balades inédites (9 au total), le visiteur est agréablement conduit d’un musée à l’autre, d’un livre à l’autre, mais aussi à travers l’art contemporain ou l’histoire de la botanique. Outre les collections et l’architecture des bâtiments, suivre un Sentier culturel c’est aussi se plonger dans l’histoire d’un quartier, découvrir les personnalités qui sont venues marquer le site, s’arrêter auprès d’une œuvre dans l’espace public. Les enfants ne sont pas en reste: ils sont conviés à porter un regard original sur l’art et la culture, grâce aux Sentiers qui leur sont destinés (voir: Sentiers familles). Enfin, le nouveau Sentier extra-ordinaire permet, sur le mode du feuilleton illustré, à ceux qui ne peuvent sortir, une évasion numérique vers la cime du Mont-Blanc.

Explorer Genève en bougeant

Sami Kanaan, maire et magistrat en charge du Département (fraîchement renommé) de la culture et de la transition numérique (DCTN) a souhaité «redynamiser» quatre parcours existants. En effet, partir sur l’un des Sentiers culturels, c’est aussi prendre l’air et faire de l’exercice, à pied, en vélo ou en trottinette. Grâce aux outils numériques, les balades des Nations, Tranchées, Plainpalais et Vieille-Ville sont désormais agrémentées d’une dimension sportive. Quels seront les bénéfices retirés en explorant un sentier? La durée des balades, le nombre de musées, les curiosités rencontrées, les kilomètres et les pas parcourus, les calories perdues seront autant de données fournies, encourageant chacun à bouger davantage. Les nombreux escaliers de la Vieille Ville constitueront un challenge sportif. L’esplanade attenante au Muséum d’histoire naturelle permettra de se mesurer aux records du guépard et aux discrets battements d’aile de la chouette effraie. Ou encore, sous l’œil attentif d’Apollon et des neuf muses perchées sur la façade du Musée Ariana, les promeneurs pourront reproduire quelques exercices qui firent les beaux jours des Jeux olympiques durant l’Antiquité. Nous n’en dirons pas davantage: bien d’autres surprises parsèment les chemins! Libre à chacun de les découvrir et de s’en approprier à sa guise.

En pratique

Rien n’est plus simple que d’organiser sa balade: il suffit d’imprimer le PDF du sentier en question, disponible sur le site de la Ville de Genève (www.geneve.ch/sentiersculturels). Des audioguides accompagnent les promenades de manière vivante, chaque enregistrement correspondant à un point précis sur le plan. En outre, il est possible d’emporter son parcours sur son téléphone mobile (application gratuite à télécharger sur AppStore ou GooglePlay: Genève Sentiers culturels).

L’application, riche en informations et en illustrations – parmi lesquelles d’impressionnantes photographies et gravures anciennes -, permet de se géolocaliser aisément. Enfin, les guides audio sont à écouter en tout temps. Explorez les Sentiers culturels sous un nouvel angle: de quoi enrichir votre été en alliant culture et mouvement!

Véronique Stein

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!