Il est sans doute ridicule d’identifier le corps social et le corps individuel. Si la société est formée d’individus, le grand nombre de ceux-ci modifie la qualité du tout. En d’autres termes, la société est autre chose que la simple somme des parties qui la composent. Mais il semble tout aussi ridicule de séparer le niveau individuel du niveau collectif: une société ne peut pas être en bonne santé si les individus sont malades. Le comportement individuel n’est pas sans effets sur celui de la totalité. En fait, il s’agit là de l’éternel combat entre la liberté de chacun et la nécessité collective. L’exemple le plus proche de nous, et sans doute le plus brûlant aujourd’hui, est celui de la vaccination. Faut-il, pour des raisons de nécessité collective, obliger les individus à se vacciner contre le Covid-19, le bon fonctionnement sanitaire, économique et social de la société faisant loi? On ne peut pas continuer à aller de confinement en confinement en fonction des courbes d’évolution de la pandémie. Ou bien faut-il laisser à chacun la liberté de se prémunir ou non contre la maladie à l’aide du vaccin? Au risque de mettre encore une troisième fois en péril toute l’organisation sociale. Si j’écarte ceux qui pensent que la pandémie est un piège monté de toutes pièces par des forces occultes qui veulent dominer le monde et s’enrichir, et donc que le vaccin ne sert qu’à aller dans la même direction, la grande majorité des citoyens oscillent entre deux risques: risque collectif (affaiblissement du système) contre risque individuel (étant donné que des effets secondaires graves sont possibles). Mais ce dilemme n’a rien de nouveau, il est chevillé depuis la nuit des temps à toute société: la liberté individuelle contre la raison d’Etat. Ce qui domine, c’est que les deux possibilités sont toutes les deux logiques et qu’elles suivent chacune des voix différentes, légitimes mais incompatibles. Antigone contre Créon! On invente des vaccins nouveaux, mais on ne change jamais la structure profonde de l’être humain inséré dans sa collectivité.

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!